Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La question de la réappropriation dans les territoires ruraux des nouveaux länder allemands : Cahiers du CEFRES N° 11f, Anciens et nouveaux propriétaires

Résumé : La disparition de la République démocratique allemande par immersion dans la République fédérale et l'extension du droit ouest-allemand dans les nouveaux Länder allemands n'occultent pas le problème de la restitution des biens collectivisés. Ce pays, qui est passé un temps à l'Occident pour la "Suisse" du camp socialiste, ce territoire, qui a perdu en quelques mois sa double légitimité politique et idéologique, est soumis, comme les autres pays ex-socialistes de l'Europe centrale et orientale, à un processus de décollectivisation. Ce processus relève d'un projet politique qui vise à mettre fin au mode de production collectiviste, caractérisé par l'appropriation sociale de la terre et des moyens de production, par l'organisation collective du travail et par la généralisation d'un rapport de type salarial au sein de grandes unités de production fonctionnant dans une économie administrée. La décollectivisation introduit un changement radical de système économique et social, qui présuppose une transformation totale des rapports sociaux de production. Le passage de l'économie administrée à l'économie de marché impose la transformation du mode d'appropriation de la terre et des moyens de production par le transfert des droits de propriété à des opérateurs privés. Dans l'ex-RDA, ou plutôt dans les nouveaux Länder de la République fédérale d'Allemagne, le projet politique de restructuration est, à la différence des autres pays d'Europe centrale, clairement défini. La réunification et l'immersion dans l'économie de marché par intégration à la politique agricole communautaire doivent permettre de faciliter le démantèlement des coopératives et des fermes d'Etat et de favoriser la renaissance et la diffusion des exploitations familiales indépendantes sur le modèle de l'Europe de l'Ouest. Mais, comme dans les autres pays ex-socialistes, le discours politique de la “décommunisation” accorde à la question de la transformation du régime de propriété une signification particulière, qui se décline en termes d'efficacité économique et de justice sociale. A cette fin, le grand frère ouest-allemand a méthodiquement programmé la transformation du régime de propriété en privilégiant les procédures de restitution L’auteur de cet article s’intéresse ainsi à la « réappropriation programmée », aux enjeux et tensions qui s’ensuivent, ainsi qu’aux stratégies conservatoires des acteurs sociaux de la restructuration.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01165672
Contributor : Claire Madl Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, June 19, 2015 - 4:47:45 PM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 10:40:21 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 15, 2015 - 7:36:48 PM

File

lacquement_1997_lander_alleman...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01165672, version 1

Citation

Guillaume Lacquement. La question de la réappropriation dans les territoires ruraux des nouveaux länder allemands : Cahiers du CEFRES N° 11f, Anciens et nouveaux propriétaires. Cahiers du CEFRES, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales (CEFRES), 1997, Anciens et nouveaux propriétaires, pp.17. ⟨halshs-01165672⟩

Share

Metrics

Record views

347

Files downloads

72