EASTCO EA 4241 a pour vocation d’animer la recherche sur les sociétés polynésiennes, principalement celles de la vaste Polynésie française, appréhendées dans leurs fondements plus larges, océaniens.

C’est là son originalité, d’autant que la recherche est menée sur place, dans le Pacifique, pour beaucoup en interaction avec les Polynésiens (étudiants, enseignants, enseignants-chercheurs, ou partenaires au sein d’autres institutions). Cela lui vaut une reconnaissance particulière de la part des universitaires du Pacifique anglophone, très désireux que ce soit en Polynésie même qu’aient lieu les recherches relatives aux populations autochtones et à leurs patrimoines.

L’équipe EASTCO est issue d’une restructuration intervenue au 1er janvier 2012 de l’EA 4241 EAST. Le champ de recherche d’EAST était l’étude des cultures et sociétés polynésiennes traditionnelles. Il a été étendu aux sociétés polynésiennes, voire plus largement océaniennes, des temps présents, via quatre axes :

  • Axe 1. Fondements culturels. Cet axe réunit des linguistes et des spécialistes de langues, d’ethnologie, et de civilisation polynésiennes. Leur problématique commune est la saisie de la  constitution historique de ces sociétés, soit une perspective diachronique, à travers l’étude des mythes et des religions anciennes.

  • Axe 2. Rencontres. Il regroupe les travaux relatifs aux premiers contacts avec l’Occident intervenus à la fin du XVIIIe siècle et qui se sont poursuivis au XIXe sous d’autres formes, avec la christianisation et la colonisation. Le XXe siècle fut marqué quant à lui par la contestation du nouvel ordre politique (et parfois de l’ordre religieux) mis en place au siècle précédent. Cet axe ouvre des perspectives historiques mais constitue aussi une plateforme de rencontres pour les historiens, anthropologues et autres.

  • Axe 3. Écritures et expressions. Il vise à étudier les littératures occidentales et océaniennes, les différentes expressions littéraires anglophones, hispanophones, francophones et mêmes germanophonesau sujet de l’Océanie. En amont de l’écriture ‘’matérialisée’’ se situent les littératures orales autochtones porteuses de riches perspectives et l’étude de l’oralité polynésienne, du lien entre oralité traditionnelle et expressions écrites contemporaines.
  • Axe 4. Transmissions. Ce domaine de recherche a trait aux questions d’éducation et culture en contexte océanien - marqué aujourd’hui par une valorisation croissante (éthique, scientifique, politique) de l’enseignement des langues et cultures autochtones - ainsi que des spécificités de l’enseignement dans un milieu océanien non occidental. Chercheurs professionnels et étudiants travaillent notamment sur les processus d’apprentissage, sur l’enseignement du français, de l'anglais, des langues polynésiennes ainsi que sur les interférences entre ces langues.

C’est dans le domaine des sciences de l’éducation et de la linguistique que les synergies sont actuellement les plus fortes, mais des projets collectifs en littérature sont également portés par plusieurs membres de l’équipe.

Un thème transversal d’EASTCO est l’édition de sources sur la Polynésie.