Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Gestion des situations post-accidentelles : résilience et sensibilisation des acteurs locaux

Résumé : Les catastrophes telles que de l’accident de Fukushima (2011) ou la rupture du barrage de Minas Gerais (2015), montrent la complexité de la prise en charge de la phase dite « post-accidentelle ». L’organisation de cette prise en charge est d’autant plus complexe qu’il apparaît très difficile de définir les contours (temporels, géographiques, organisationnels...) et le contenu de la phase « post-accidentelle ». Les retours d’expérience des catastrophes permettent toutefois de dégager plusieurs problèmes particulièrement saillants propres au post-accidentel. Il fait intervenir une multitude d’acteurs aux logiques diverses, dont l’articulation reste peu pensée et peu outillée. Parmi ces acteurs, les acteurs locaux ont un rôle prépondérant à jouer. Mais ils sont souvent démunis dès la phase d’urgence considérée comme terminée, les autorités nationales se désengageant progressivement de la gestion de crise. S’il existe des dispositifs matériels et organisationnels dédiés à la gestion de crise (plans d’urgence, exercices de crise), la préparation des acteurs au post-accidentel apparaît très limitée. L’objectif de cette communication est d’explorer comment, et sous quelles conditions, un outil de sensibilisation peut aider les acteurs locaux à mieux se préparer aux situations post-accidentelles, en se centrant sur le cas du nucléaire. Elle s’appuie sur l’exploration d’un outil fruit d’une collaboration entre l’IRSN et l’ANCCLI mis à disposition des acteurs locaux. A travers une méthodologie qualitative basée sur des entretiens et observations de réunions, nous cherchons à comprendre comment les acteurs d’une CLI « pilote » s’approprient cet outil, et ce que cela produit en termes d’appréhension collective des enjeux et de préparation au post-accidentel. Nos résultats montrent que l’outil a permis une responsabilisation et un engagement des acteurs vis-à-vis de la question post-accidentelle. En rapprochant des acteurs du territoire jusqu’alors dispersés et en facilitant la discussion entre eux, il a permis l’identification d’« enjeux stratégiques » partagés, la collecte des données territoriales, et la création d’un réseau hétérogène d’acteurs mieux préparés à faire face à une situation post-accidentelle. L’article analyse les conditions de réussite et les freins au déploiement de l’outil.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02065475
Contributor : Stéphanie Tillement Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, June 1, 2022 - 10:24:48 AM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 2:54:51 PM

File

Gestion_des_situations_post-ac...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Ayoub Mohamed Laouni, Benoît Journé, Stéphanie Tillement. Gestion des situations post-accidentelles : résilience et sensibilisation des acteurs locaux. Congrès Lambda Mu 20 de Maîtrise des Risques et de Sûreté de Fonctionnement, 11-13 Octobre 2016, Saint Malo, France, Oct 2016, Saint Malo, France. ⟨10.4267/2042/61685⟩. ⟨halshs-02065475⟩

Share

Metrics

Record views

87

Files downloads

5